DutchEnglishFrenchGermanItalianPortugueseSpanish

Le vélo, vecteur d’inclusion sociale et de réinsertion par l’emploi

Les avantages du vélo sont multiples. Non seulement il s’agit du moyen de transport le plus rapide en ville, mais c’est aussi un sport, une mobilité écologique et un véhicule économique. Le vélo permet même d’être heureux, de se sentir libre et de se connecter à la nature. Mais savez-vous qu’il constitue aussi un bon vecteur d’inclusion sociale et de réinsertion par l’emploi ?

Être plus motivés à partager des journées avec les collègues

Grâce au vélo, les travailleurs peuvent effectuer le trajet domicile-bureau de manière pratique, économique et rapide. Ils n’ont pas à dépenser de l’argent pour acheter du carburant, ni à perdre du temps en raison des embouteillages. Donc, ils sont plus motivés à aller travailler et à partager leur journée avec leurs collègues.

Rouler sur des rues conviviales

Le vélo induit également le contact avec les autres. Il anime la vie des travailleurs en leur donnant l’occasion de rouler sur des rues conviviales. Dans les grandes métropoles françaises, on ne peut effectivement pas compter les sourires entre cyclistes ainsi que les discussions engagées à un feu rouge. Le vélo facilite vraiment le lien social et ça, c’est incontestablement bon pour le moral.

Organiser une petite sortie entre collègues passionnés de vélo

Par ailleurs, il est possible d’organiser une petite sortie entre collègues passionnés de vélo. Ce moyen de transport peut effectivement devenir un centre d’intérêt, un sujet de discussion et un élément clé de l’inclusion et de la réinsertion sociale au sein d’une entreprise.
Son utilisation peut s’étendre à d’autres activités plus intéressantes, comme une excursion entre collaborateurs, voire même la création d’un groupe ou d’une communauté pro-vélo.

Se sentir soutenu

Il convient de noter que de nombreuses entreprises encouragent la pratique du vélo au quotidien. Elles équipent leurs coursiers et leurs livreurs de vélos fiables pour transporter des marchandises et pour livrer des colis. Ainsi, ces derniers disposent des mêmes moyens de transport pour accomplir leurs missions et ils peuvent parcourir quotidiennement des kilomètres ensemble.
Les entreprises prévoient également des parkings pour vélos afin de simplifier les tâches des travailleurs qui pédalent pour aller au bureau. Cela renforce chez ces derniers le sentiment d’appartenir à une catégorie de travailleurs en particulier et d’être non-négligés pas les employeurs.

Faire un geste pour l’environnement

Puisque le vélo est une mobilité verte, le fait de rouler quotidiennement à vélo permet aussi aux travailleurs de faire partie de la communauté qui lutte contre la pollution de l’environnement. Ils ne sont pas les seuls à éviter les voitures à carburant. Ils soutiennent les collectivités et les associations qui promeuvent la pratique quotidienne du vélo.