DutchEnglishFrenchGermanItalianPortugueseSpanish

Développement du cyclisme quotidien en dehors des grandes villes

vélo dans les petites villes

Développer la solution vélo comme mode de transport individuel et résiliant dans des territoires peu denses et péri-urbains

Il est tout à fait possible de développer le déplacement à vélo hors des grandes villes. Vu les résultats du baromètre des villes cyclables 2021, 1 625 communes ont été classées par la FUB et il y a eu une participation record des territoires peu denses et des territoires péri-urbains.

En fait, les chiffres récoltés révèlent un engouement croissant pour la pratique quotidienne de cette mobilité propre au-delà des grandes métropoles françaises. Donc, c’est l’occasion ou jamais d’encourager son utilisation en tant que mode de transport individuel dans ces petites et moyennes villes.

Les tendances vélo actuelles

La promotion du vélo ainsi que l’amélioration des conditions de déplacement à vélo dans les zones péri-urbaines, peu denses et rurales doivent être priorisées par les entités responsables afin d’y développer la solution vélo comme mode de transport individuel. Il faut effectivement faire en sorte que le vélo parvienne à se frayer un chemin dans ces territoires.

Si l’on tient compte des tendances vélo actuelles dans ces endroits, la plupart des cyclistes, notamment les étudiants et les jeunes actifs ont commencé le vélo dans une grande ville. Ils optaient pour le vélo, car il leur était trop coûteux ou très peu pratique de se déplacer en transports en commun ou en voiture.

Reconnaissant tous les avantages du vélo, ces cyclistes ont conservé leur habitude une fois la grande ville quittée. Ils continuent à pédaler dans les petits villages français afin de limiter les frais de déplacement, ne pas polluer l’environnement, faire du sport et profiter d’un mode de déplacement peu accidentogène. Du coup, il faut donc trouver des moyens efficaces de les motiver davantage et de sensibiliser les non-cyclistes à faire comme eux.

Les freins à l’essor du vélo dans les zones peu denses, péri-urbaines et rurales

L’un des facteurs qui freinent l’essor du vélo dans les territoires peu denses, péri-urbains et ruraux est la dangerosité des routes départementales et nationales. Non seulement les infrastructures sont inadaptées, mais les voies cyclables sont largement insuffisantes, non sécurisées et plutôt pensées pour les touristes que pour un usage quotidien.

Vu les résultats du rapport FUB 2021, il est temps de réfléchir sur les solutions pouvant encourager l’utilisation du vélo comme mode de transport individuel dans ces zones et surtout d’adapter les décisions locales d’aménagement. Mis à part cela, il faut aussi revoir le prix des vélos, notamment celui des VAE qui, jusque-là, peuvent être considérés comme un véritable luxe.