DutchEnglishFrenchGermanItalianPortugueseSpanish

Le vélo au service de la revitalisation des centres-villes

De nombreuses villes françaises sont actuellement touchées par le phénomène de dévitalisation des centres urbains. Elles présentent un taux de vacance commercial important dû à leur manque de dynamisme.
Pour les revitaliser, il faut trouver un moyen de favoriser la mixité de fonctions : lieux de travail, services publics, établissements scolaires, commerces, loisirs, établissements de santé, … Puis, il faut tenter de les rendre de nouveaux attractifs et dynamiques en misant sur les modes actifs tels que le vélo.

Les modes actifs, un élément clé dans la redynamisation des centres urbains

Le vélo compte justement parmi les modes actifs qui permettent aux citoyens de se réapproprier leurs territoires et l’espace public. Il les aide aussi à mieux partager l’espace public et à retrouver dans leurs déplacements de la latitude.
Grâce aux cyclistes, les centres-villes seront réinvestis. Des flux de mobilité seront également recréés et différentes entités vont venir s’y greffer, notamment des petits commerces, des activités de loisirs et des établissements publics.
De leur côté, les fournisseurs de vélo adaptent leurs offres de mobilité active au contexte local et aux besoins des consommateurs. Ils proposent des vélos libre-service, des locations de vélo longue durée, des vélos sécurisés, des accessoires pour vélo, etc pour optimiser l’usage et pour redynamiser les centres-villes.

Les objectifs des politiques d’urbanisme cyclable

Les objectifs des politiques d’urbanisme cyclable sont multiples. De un, elles visent à fluidifier les transports. De deux, elles cherchent à améliorer la qualité de l’air et le cadre de vie des habitants.
Les projets de réaménagement urbain ont également été pensés pour redynamiser les centres-villes. Ils promeuvent et simplifient la pratique quotidienne du vélo en offrant aux cyclistes des voies vertes, des pistes cyclables et des véloroutes et en leur permettant de stationner dans des endroits bien définis.
Comme précisé plus haut, le vélo est au service de la revitalisation des centres urbains. Il permet aux habitants de se réapproprier leur ville et d’y créer des flux de mobilité qui profitent aux commerces tout en contribuant à son attractivité économique.

Nota Bene

À titre de rappel, le dernier rapport publié par le gouvernement met en exergue les grands points à améliorer dans les centres-villes touchés par la dévitalisation. Entre autres, il faut favoriser le dynamisme démographique et l’attractivité de la ville. Puis, il faut créer un environnement urbain qui privilégie les commerces de proximité. Il faut également trouver l’équilibre dans la répartition des activités entre centralité et périphérie. Et enfin, il faut tenir compte des demandes et des besoins de la population.